Erratum : une fausse information apparait dans les professions de foi CFTC

Les professions de foi électorales de la CFTC pour le second tour des élections professionnelles ont été déposées le 19/12/2017 dernier, puis des courriels reprenant le contenu de ces professions de foi ont circulé dans l’entreprise. Mais ce n’est que trois semaines plus tard hier 08/01/2018 en soirée, que le délégué syndical central CFTC a été informé par l’employeur Manpower qu’une information citée dans la profession de foi était fausse.

À l’origine : une homonymie exacte nom-prénom de deux responsables dans la société Proservia

À savoir : le négociateur CFE-CGC à la négociation du comité de groupe Manpower, issu de la société Proservia, est en fait une personne distincte du dirigeant de cette même société et membre du comité exécutif Manpower, en dépit de leur homonymie exacte improbable, nom et prénom, à l’origine de la confusion !
Une enquête immédiatement lancée auprès de la représentation du personnel Proservia a permis de confirmer cette confusion liée à un malheureux concours de circonstance.

Pour le vote de second tour des élections professionnelles qui commence, la CFTC tient à rectifier auprès des électeurs Manpower le point erroné

La CFTC présente donc également ses excuses publiques à la CFE-CGC, pour l’erreur bien involontaire de la diffusion de bonne foi de cette fausse information. Les matériels de vote commençant à parvenir ce jour dans les boites aux lettres des salariés Manpower, la CFTC demande instamment aux électeurs Manpower de bien vouloir également prendre en considération le présent rectificatif.

La CFTC maintient néanmoins par ailleurs l’intégralité des autres points évoqués dans sa profession de foi.

L’honnêteté d’action et de parole est une constante importante pour vos représentants CFTC

Si une telle rectification d’information est exceptionnelle, les représentants CFTC n’ont aucun état d’âme à la porter même en pleine période électorale. Car notre souci premier n’est en effet pas de nous placer au mieux dans les reflets des apparences de ce monde, mais bien de porter une action et une parole libre et franche au service de tous les salariés, hors de tout intérêt particulier ou d’appareil. Quoi qu’il nous en coûte ! :-)