Recherche
Téléchargez le guide CFTC-Manpower de l'interimaire Téléchargez le guide CFTC-Manpower de l'intérimaire, édition 2017.
Vous pouvez aussi nous contacter afin de le recevoir gratuitement par courrier.
Accueil > Actualités - Groupe Manpower > Communications - informations > Enquête réalisée par le syndicat CFTC du travail temporaire auprès des (...)

accord collectif
temps de travail / jours fériés / RTT
congés
embauche / effectifs
contrat de travail
salaire / 13e mois
CCE - Section nationale CFTC

Enquête réalisée par le syndicat CFTC du travail temporaire auprès des intérimaires passés sous CDII chez Manpower

jeudi 17 décembre 2015


Ajout du 27/01/2016 : les verbatim des salariés intérimaires en CDII ayant répondu à notre enquête ont été ajoutés ; pour inviter à la poursuites des échanges sur ce type de contrats, ces témoignages ont été ajoutés en fin d’article sous forme de forum, auquel chacun est invité à continuer à s’exprimer.


Suite à la signature de la CFTC de l’accord portant sur la création du CDI intérimaire (CDII), un an plus tard, notre syndicat a souhaité en réaliser une évaluation auprès des personnes concernées. Plusieurs centaines d’intérimaires ayant contracté un CDII ont accepté d’y participer.

Rémunération, visibilité et pérennité : un CDII en mi-teinte pour le salarié intérimaire, que la CFTC et les partenaires sociaux doivent encore équilibrer

Il ressort de cette enquête qu’une majorité de salariés en CDII se dit satisfait d’avoir signé cette forme de contrat, mais que certains points noirs demeurent tels que :
- la baisse de leur rémunération ;
- des incertitudes sur le fonctionnement du contrat, comme sa pérennité, la prise des congés.
Ce sont ces inconvénients et incertitudes que la CFTC et les partenaires sociaux devront retravailler, afin de favoriser et de faciliter la contractualisation de CDII.

L’analyse montre également que les CDII contractés concernent :
- une proportion de femmes supérieure à celle de la population intérimaire ;
- un âge moyen plus centré sur les tranches intermédiaires de salariés, c’est à dire dans des proportions qui désavantagent les salariés les plus jeunes et les plus âgés.

Résultats recueillis auprès des intérimaires en CDI intérimaire chez Manpower

Voici les résultats récoltés auprès des collègues intérimaires en CDI chez Manpower et ayant répondu au questionnaire :

Vous êtes :
Une femme : 31%
Un homme : 69%

Quelle est votre tranche d’âge :
18 – 29 ans : 37%
30 – 40 ans : 34%
41 – 50 ans : 22%
Plus de 50 ans : 7%

Depuis combien de temps avez-vous signé votre contrat CDI Intérimaire ( CDI-I ) ?
Moins de 3 mois : 31%
Entre 3 et 6 mois : 29%
Plus de 6 mois : 40%

Actuellement, êtes-vous toujours en CDI-I avec Manpower ?
Oui : 96%
Non : 4%

Pensez-vous rester en CDI-I dans les prochains mois ?
Oui : 88%
Non : 12%

Avant d’être sous contrat CDI-I, depuis combien de temps étiez-vous intérimaire ?
Moins de 2 ans : 37%
Entre 2 et 4 ans : 29%
Entre 4 et 10 ans : 24%
Plus de 10 ans : 10%

Depuis que vous avez signé votre CDI-I, avez-vous déjà été en inter mission ?
Jamais : 76%
Entre 1 et 5 jours : 11%
Entre 6 et 15 jours : 6%
Plus de 15 jours : 7%

Depuis que vous avez signé votre CDI-I, votre rémunération horaire a t-elle été modifiée ?
Oui, elle augmentée : 35%
Oui, elle a baissée : 65%

Le CDI-I implique la perte des 10% liés aux indemnités de fin de mission et des 10% liés aux congés payés, mais peut-être compensé par un nombre de jours travaillés plus important. Au final, quel est l’impact du CDI-I sur votre rémunération globale ?
Je suis mieux rémunéré : 7%
Je suis moins bien rémunéré : 68%
Ma rémunération globale n’a pas changée : 25%

Votre CDI-I a t-il facilité la prise de vos congés payés ?
Oui : 31%
Non : 16%
Je ne sais pas encore : 53%

Contact : Étienne JACQUEAU délégué syndical central chez Manpower France, tél. 06.21.01.02.90, cftc.manpower@free.fr
Site internet : www.cftc-manpower.fr


Voir aussi notre article précédent sur l’analyse du fonctionnement du contrat CDII du point de vue du salarié intérimaire.

1 Message


  • J’ai été très déçue car on m’avait mal expliqué le calcul de salaire pendant les périodes d’intermission. En définitive je me retrouve au smic même si je travaille 2 semaines dans le mois. Je suis perdante ... j’ai perdu 9 mois d’IFM car j’ai signé mon CDI I en plein milieu d’une longue mission. 18 ans d’expérience, Bac +2 et très bon niveau anglais pour se retrouver au SMIC c’est dur....


    Seul point positif serait pour obtenir un crédit.
    Passé de 1600 net à 1400 en faisant des heures supplémentaires :-/


    Lorsque j’étais intérimaire, je pouvais prendre des acomptes avec un serveur vocal en toute discrétion et de manière très réactive sous 24h. Dorénavant je dois passer par un numéro en 0800, formuler ma demande à des conseillers qui ne prennent pas la demande en compte. Je suis très mécontente car cela fait 3 mois de suite que ma demande d’acompte n’est pas prise en compte. Sans parler du fait que j’ai perdu toutes mes indemnités. Donc le capital gardé par Manpower jusqu’à la fin de mon contrat n’existe plus. Je dois également remplir des feuilles de congés pour prendre une semaine de vacances alors qu’avant mon employeur se contentait de déclarer mes jours de présence sur le site internet de Manpower. Au final je suis déçue car j’ai perdu tous mes avantages qui ont été remplacés par des inconvénients. Je pense que je vais mettre un terme à ce CDI I. Merci de nous permettre de nous exprimer et de prendre en considération mes remarques.


    C’est un très bon contrat mais il y a une chose qui me dérange vraiment c’est le nombre de km jusqu’à 50km depuis mon domicile jusqu’au lieu de travail sans pouvoir mettre une limite convenue avec l’agence ; je trouve que cela fait beaucoup et nous n’avons même pas d’indemnité kilométrique. Aller retour ça fait 100km si le salaire est au SMIC ou même légèrement au dessus on n’a aucun avantage à aller travailler. Il faudrait pouvoir imposer un taux horaire minimum (plus haut que le SMIC) avec les compétences acquises vu que l’on perd les 10% d’indemnité et congés payés.


    Il serait bien d’avoir un seul taux horaire par entreprise, trop de soucis au niveau des coefficients lorsque l’on change de poste sur la même entreprise, il faut vérifier semaine par semaine l’exactitude des contrats ainsi que la fiche de paie.


    Franchement au début c’était bien. Après la fin de ma mission, je trouve que ça ne va pas ; je suis parfois obligé d’accepter des missions que je n’aime pas. Je n’ai pas envie de rester en CDI, trouvez moi une solution. Merci.


    Je pense que quelque chose est à revoir sur la rémunération mensuelle lorsque dans le mois, il y une partie mission et une partie intermission. (3 semaines et 1 semaine par exemple). Dans ce cas, si le salaire, dû à la mission, est plus élevé que le salaire minimum perçu stipulé dans le contrat, nous touchons donc que le salaire de la partie mission.. Pourquoi la semaine d’intermission ne nous est pas due ? Cela encourage t-il à accepter les missions de moins d’un mois quand le taux horaire est supérieur à celui du contrat ?


    Il n’y a pas de possibilité d’évolution du salaire, je resterai au smic toute ma vie et cela ne me convient pas. Quand je demande une formation dans le domaine qui m’intéresse, on me répond que je n’ai pas de diplôme. Expliquez-moi comment évoluer si on ne m’en donne pas les moyens ? Pas de 13 mois ou prime de Noël automatique. Enfin bref je me retrouve dans un déficit financier depuis que je suis en CDI intérimaire. J’ai du être obligé de prendre un deuxième travail pour garder le train de vie que je menais avant le CDI intérimaire. Il y a beaucoup de choses à améliorer !!! Je ne peux plus faire mes demandes par le site internet, tout est à faire par téléphone. Je ne reçois plus le pdf de ma fiche de paye en duplicata. On est en CDI mais on perd les avantages administratifs que j’avais en intérim. Je pense que comme nous sommes en CDI nous devrions avoir les mêmes avantages que les permanents car sinon, je ne vois pas à quoi sert le CDI intérimaire.


    Le CDI-I n apporte aucun avantage par rapport a un intérimaire


    Avec le CDI I il y a une perte de revenu dû à la perte des 10% mais l’avantage d’un revenu sécurisé. Remarque : il serait bien de pouvoir se faire payer nos congés payés au lieu d’être obligé de les poser.


    Ce CDI-I ne reflète vraiment pas ce que l’on m’a vendu. Le salaire que je touche maintenant ne me convient pas et cela se répercute sur ma vie.


    Bonjour, je remarque que les qualifications inscrites sur mes contrats de missions ne correspondent pas au métier que j’exerce au sein des entreprises ; par ailleurs j’apprécie l’accessibilité des formations qui nous permettent d’augmenter nos compétences.


    Bonjour, l’essentiel de mes questions par rapport à mes attentes a été dicté dans votre questionnaire. L’avenir nous en apprendra plus sur les avantages et les inconvénients. L’important pour ma part était de signer un CDI, car c’est assurant et réconfortant moralement. Cordialement


    C’est honteux de forcer les intérimaires à signer ce fichu CDI I bidon payé au smic à côté de salariés beaucoup mieux payé pour un même travail fourni ! Ce contrat permet encore et toujours à l’état et aux entreprises de faire des économies sur le dos des plus faibles. Et permet aussi à Pôle emploi d’avoir de meilleurs chiffres... au final les avantages ne sont pas pour nous, pauvres intérimaires, mais encore pour vous, riche société. Vive le gouvernement français !!!


    Je ne peux répondre à la question de la rémunération car je viens de le signer et j’ai pas encore eu de paye en CDI I. Mais grâce à Manpower qui mon payé mon permis Poids lourds, cela m’a permis de changer de branche.


    C est un sujet à voir dans le temps, avec plusieurs missions ainsi que plusieurs entreprises.


    Avec le CDI-I la précarité s’installe on s’en sort mal avec 300€ de moins sur la fiche de paie. Je pensais améliorer mon quotidien mais avec le CDI-I mais ce n’est pas le cas du tout. Avec 10 ans d’intérim le coefficient est toujours au plus bas comme au début.


    Bonjour concernant mon contrat C D I.I je n’ai pas de regret cela était mon choix, mais avec le recul les questions fusent. Si je fait un résumé : perte des 10% liés aux ifm + 10% liés aux CP, perte de mes droit à Pôle Emploi (dont j’avais les droits encore un an et demi). Je me dit que mon choix n’était peut être pas le bon. A cette période creuse je travail deux, trois jours par semaine, le reste est payé sur la valeur du chômage autrement dit se n’est pas la joie.


    Le CDI-I implique une perte de salaire, le mieux est de se faire embaucher dans l’entreprise cliente où il y a plus d’avantages (13e mois, participations,..). Je suis devenu le pauvre intérimaire et je vais quitter cet emploi le plus vite possible. Après 1 mois en CDI I, je me retrouve avec un salaire identique à celui d’il y a plus de 5 ans en arrière.


    Avantage sécurité de l’emploi qui permet de se décharger du stress de la fin de mission surtout quant on avance en âge. Après impossible de suivre ses heures ou paye sur son compte internet, obligation de prendre les missions, gestion des congés ou avances sur salaire plus contraignante.


    Le CDI I apporte pas mal d’avantages et sérénité surtout avec le statut. Cela apporte aussi confiance en soi ce qui nous permet de plus nous impliquer dans notre travail. L’équipe de Manpower est très disponible pour nous.


    Je vois mon CDI I comme quelque chose de positif pour la prise de congés et la diversité des missions. Financièrement c’est autre chose. On prend plus en compte le besoin de l’entreprise que les souhaits de départ de l’intérimaire. A voir pour les prochaines missions mais la déception s’installe.


    Je suis mieux prise en charge par mon agence Manpower et mes demandes sont traitées plus vite, par contre niveau service paye je trouve que çà laisse à désirer, on nous répond tardivement et les dates ou le système d’acomptes sont mal fait (demander un acompte avant le 15 ne nous laisse pas le droit à grand-chose car les heures ne sont pas forcément encore enregistré). Sur le reste rien à redire.


    Nous sommes encore dans les balbutiements du CDI mais cela prend forme, l’idéal pour moi serait une mutuelle de qualité associé au contrat et des fiches de payes avec l’annotation CDI.


    Le CDI-I c’est une stabilité, du travail, c’est vraiment un contrat au top !


    Perte trop importante de salaire. Démarche en cas d’absence plus lourde qu’avec un contrat Intérimaire classique. J’ai l’impression d’être pénalisée en tant que CDI I.


    Pour la question sur le taux horaire celui ci n’a pas bougé car je suis resté sur la même mission ; à voir par la suite.


    Le CDI-I nous permet actuellement de rester 36 mois dans une entreprise. Que l’on reste ou non durant ces 36 mois, si à la fin de notre période certains signe des CDI avec des sociétés, l’ancienneté n’est pas gardée et souvent nous repartons sur une période d’essai. Le CDI-I est encore inconnu dans la tête de la majorité des gens donc des RH aussi et la différence entre les 2 types de contrat est encore plus inconnues pour eux. Le travail d’intérimaire ne permet pas d’avoir accès à l’épargne salariale. L’épargne salariale est là pour remercier les gens ayant participé aux bénéfices de la société, comme nous sommes toujours rattaché à l’épargne salariale de la boite d’intérim cela signifie que nous n’avons jamais ce remerciement malgré le fait de pouvoir rester 3 ans dans une société. Cela sous-entend que notre travail n’a pas de mérite et n’est pas reconnu.


    Pas assez de diversité dans les missions proposées. Toujours sur le même style de missions malgré plusieurs demandent de nouvelles tâches afin d’élargir mon chant de compétences pour pouvoir prétendre à un meilleur salaire qui est bas actuellement. Le manque de formation pour pouvoir postuler sur d’autres missions. En espérant être lu et avoir une réponse. Cordialement.


    Le seul mois où j’ai eu des jours sans mission, il y a eu des problèmes avec ma paie...


    Encore trop tôt pour tirer des conclusions.. à voir avec plus d’ancienneté.... A ce jour, je considère le CDI/I de façon plutôt positive : sécurité de travail, néanmoins beaucoup de pertes questions finances !


    Je suis très satisfait de ce contrat. L’équipe est très réactive à mes demandes.
    Pour ma part j’ai signé le CDI I pour ne pas perdre mon emploi car cela faisait près de 3 ans que j’étais en mission dans la même entreprise, car si je ne signais pas il m’a été signifié que je ne retravaillerai pas dans l’immédiat. Mon C DI I m’a été imposé et n’est pour moi qu’un contrat intermédiaire en attendant d’être embauché dans la société pour laquelle je travaille. Pour le salaire je ne suis pas satisfait car perdre 20% est énorme, même si on a des CP (que l’on ne peut utiliser quand on le souhaite car il est imposé par la fermeture de l’entreprise et utilisé pour ne pas être en intermission).
    Pour conclure, je ne suis pas satisfait du CDI I car je perds près de 2400€ de salaire et près de 1000€ de complément ASSEDIC par ans juste pour avoir quelque jour de CP que je ne pourrais utiliser à ma convenance.


    Sécurité par rapport à la recherche d’un emploi (+ de 45 ans)


    Je ne vois guère d’avantage à ce statut : perte des 10% de précarité tout en restant précaire en réalité, risque important de pertes de revenus sur les prochaines missions, avenir professionnel incertain.


    Un CDI I est plus sécurisant pour mon cas personnel mais, payé au SMIC, il ne m’apparaît pas intéressant du tout de faire 50 kms pour un lieu d emploi. Heureusement, pour l’instant, ce n est pas mon cas.


    On me donne moins de misions que quand j’étais Intérimaire donc je me retrouve avec des salaires plus que bas.


    Le CDI I est une belle opportunité de pouvoir travailler à plein temps


    Ce que je trouve dommage c’est le fait de nous mettre en vacances du fait que l’entreprise ferme pour Noël et j’ai peur de ne plus avoir de congés pour l’année prochaine.


    Le CDI I présente des avantages et des inconvénients. Ayant signé en Avril 2015, il encore tôt pour juger réellement, des bienfaits ou méfaits de celui-ci. Ma crainte principale à l’heure actuelle est la perspective d’évolution de la rémunération et de l’activité à long terme. A voir.


    Le CDI demande beaucoup de compétences, un grand rayon de déplacements. Impossible de négocier le salaire auprès de Manpower, qui pourtant est mon employeur. Alors que c’est toujours l’entreprise qui décide du taux horaire....Comment évoluer dans ce cas ?


    J’étais en intermission durant la semaine du 15 août 2015 ! La semaine suivante mon fils est né, j’ai donc pris mes congés paternité ! J’ai eu la désagréable surprise de voir que ma semaine d’intermission ne m’a pas été payée (en fait, payée en août, mais retirée du salaire en septembre !). Mon agence ne m’a pas aidé, et le service paie m’a fait tourner en rond au téléphone, pour m’envoyer un texto un mois pus tard en justifiant qu’on ne peut pas cumuler une période d’intermission et des congés paternité ! 350 euros de perte sèche, et c’était pour éviter ce genre de souci que j’ai signé ce foutu contrat, alors non, je ne suis pas content !


    Je suis satisfaite pour le moment, mais j’attends d’avoir un peu plus de recul. Surtout concernant les formations pour pouvoir évoluer dans une future entreprise.


    repondre message

Réagir à cet article