La C.F.T.C s’oppose :

Des riches de plus en plus riches dans une France plus inégalitaire

Selon un article du Monde en date du 3 avril 2010, l’Insee note qu’entre 2004 et 2007 le patrimoine des plus aisés a fortement progressé et qu’entre 2003 et 2006, 22% des personnes ont connu au moins une année de pauvreté.

La proportion de personnes vivant sous le seuil de pauvreté (908 € / mois) est passée, en un an de 13,1% à 13,4%, ce qui porte à 8 millions le nombre de pauvres dans notre pays […] Plus on est riche, plus on a des sources de revenus diversifiées.
Deux grands groupes émergent toutefois chez les plus aisés : ceux dont les revenus sont liés essentiellement à leur activité par exemple des cadres dirigeants, des PDG ou des professions libérales ; et ceux dont les revenus sont liés majoritairement à la détention d’un capital.

Manpower n’échappe pas à cette constatation

Conformément aux exigences de la bourse américaine, le groupe Manpower a publié certains éléments de sa gestion, dont ceux sur la rémunération de ses dirigeants.

Au regard de ces informations, il ressort une augmentation de 3,5 % des revenus de notre Présidente, soit une rémunération annuelle de 1 169 409 € (comme le faisait remarquer dernièrement un tract syndical), sachant qu’une partie de cette somme est composée d’une valorisation des stocks-options au cours boursier du jour de leur attribution, donc susceptible d’évoluer jusqu’au jour de leur cession.
Dans le même temps le pouvoir d’achat des salariés chutait considérablement avec une augmentation du salaire fixe équivalente à 0,25% depuis le 1er janvier 2009 (dans les faits, 0% en 2009, et 1% à partir de juillet 2010), et une chute vertigineuse de la rémunération variable.

La C.F.T.C. propose

Voir aussi notre article antérieur sur les demandes de la CFTC exprimées lors de la négociation sur les salaires.

Dans un contexte où, cette année encore, la direction demande à tous les salariés de faire des sacrifices, la CFTC Manpower propose à Madame la présidente et aux membres du COMEX :
- de s’engager en 2010 à geler réellement l’ensemble de leurs revenus (fixe + variable + actions).
- de restituer les voitures de fonction et les cartes essence, jusqu’à ce que les résultats de l’entreprise soient de nouveau largement positifs, et d’utiliser comme les autres salariés, les véhicules personnels, ou les transports en commun. Ils auront ainsi la joie de découvrir les délices du métro ou du RER A aux heures de pointe.

Décision de la direction à l’issue de la négociation annuelle sur les salaires

- enveloppe de +1% d’augmentation générale à partir de juillet 2010, sauf cadres dirigeants exclus de l’augmentation générale ;
- enveloppe de +0,5% pour les promotions et la reconnaissance de la mobilité ;
- mise en place pour cette année d’un système de garantie minimale de salaire 20.000 € brut annuels (13 mois + primes inclus), ce qui concerne plusieurs dizaines de personnes : même si ce dispositif est la conséquence d’une politique salariale régressive depuis plusieurs années chez Manpower, la CFTC est particulièrement reconnaissante à la direction pour cette initiative nouvelle. Elle témoigne d’une première prise de conscience par la direction de situations sociales particulièrement difficiles pour les salariés à bas salaires de l’entreprise et leur famille. Rappelons que l’entreprise n’embauche qu’à bac+2 y compris pour les qualifications les plus faibles sur le réseau opérationnel, et que de telles situations salariales ne devraient donc même pas être possibles !

Eléments annexes en dehors de la rémunération :
- réactualisation de +2 centimes de l’indemnité kilométrique ;
- extension du prêt voiture aux personnes dont le besoin serait justifié par les contraintes de mobilité, à l’appréciation de la hiérarchie ;
- avancement de la date de mise à disposition des CESU ;
- passage du ticket restaurant à 8,50 € (au lieu de 8,30 € actuellement), taux de subvention patronale inchangée ;
- mise en place de la carte affaire pour les salariés dont l’activité nécessite une avance de frais, en substitution de l’avance actuelle (la récupération des 750 € de l’avance dont bénéficient encore actuellement certains salariés sera échelonnée).


Source : publications légales du groupe Manpower Inc., à destination des investisseurs et des autorités financières américaines.

Voir aussi :

- notre article postérieur sur la négociation sur les salaires 2011 ;
- notre article antérieur sur les demandes de la CFTC exprimées lors de la négociation sur les salaires ;
- notre article antérieur sur la rémunération et les objectif du Président de Manpower France en 2008 ;
- notre article antérieur sur la rémunération et les objectif du Président de Manpower France en 2007 ;
- notre article sur le nouvel échec de la négociation salariale Manpower 2009 ;
- notre article antérieur sur la saisie par la CFTC du Président de Manpower France sur le coût de la vie ;
- notre article antérieur sur le questionnaire relatif à leur rémunération, adressé aux salariés permanents Manpower ;
- notre article antérieur sur la très forte participation à la grève des salariés du réseau en 2008 ;
- notre article antérieur sur l’échec des négociations salariales 2008 et l’appel à la grève pour le 04/04/2008 ;
- notre article antérieur sur la politique de rémunération 2007 pour les salariés permanents Manpower ;
- notre article antérieur sur l’échec des négociations salariales 2008 et l’appel à la grève pour le 04/04/2008 ;
- notre article antérieur évoquant la rémunération de l’ancien Président de Manpower France.