La négociation annuelle sur les salaires vient de commencer ; elle se déroule sur 3 réunions, au cours desquelles le syndicat CFTC Manpower demandera :

Une prime de 1.500 euros pour tous et une augmentation des salaires

Devant la stagnation des salaires et la baisse conséquente de la rémunération variable en 2009, la situation financière de nombreux salariés s’est fortement dégradée au sein de notre société, et alors même que le groupe tire près de 110.000 € de dividendes annuels moyens par agence (470.000.000 € versés cette année par Manpower France), non comptés la controversée redevance de marque, d’autres conventions de transfert et frais informatiques groupe discutables...

La CFTC demande à la direction de Manpower France de faire un effort envers tous les salariés en attribuant une prime de 1.500 euros ainsi qu’une augmentation générale des salaires de 3%.

Une remise à niveau des prises en charge mobilité, santé et restauration

La CFTC demandera également :

- Une revalorisation de 3 centimes des indemnités kilométriques.
- La reconduction des CESU pour 2010.
- Une augmentation de la valeur du ticket restaurant de 0,20 centimes.
- La prise en charge totale et définitive par l’entreprise du contrat de garantie optionnel proposé par la nouvelle assurance santé collective.
- Pour le siège, la prise en charge totale par la société du surcoût de la carte Navigo pour les salariés qui changent de zone de tarification suite au déménagement à Nanterre.

Nous souhaitons attirer l’attention de la direction sur le nombre de kilomètres augmentant sans cesse à cause du périmètre des AME qui s’élargit. Les 5.000 kilomètres payés à 100% sont vite dépassés et les suivants sont moins indemnisés et ne compensent plus l’usure et les réparations de la voiture du salarié. Il devient donc nécessaire d’engager sur ce sujet une étude et une négociation sérieuse afin que les salariés n’en soient plus de leur poche quand ils se déplacent en clientèle.


Voir aussi :

- notre article postérieur sur le résultat de la négociation annuelle sur les salaires en 2010 ;
- notre article postérieur sur le versement de 470.000.000 € de dividendes à l’actionnaire de Manpower France en 2010 ;
- notre article antérieur de 2009 sur les déséquilibres socio-économiques dans l’entreprise Manpower France ;
- notre article antérieur sur le déséquilibre de partage de la valeur et le nouvel échec de la négociation salariale Manpower 2009 ;
- notre article antérieur analysant le très bon résultat de l’entreprise en 2008 ;
- notre article antérieur de mai 2006 sur les plus-values capitalistiques et de stocks-options en pleine réduction d’effectifs.