La 1re rencontre annuelle sur les salaires entre les partenaires sociaux du secteur du recrutement et du travail temporaire, s’est tenue le 12/12/2008 sous la présidence du Ministère du Travail.

L’exercice a débuté par la présentation habituelle du rapport de branche 2008 rédigé par le Prisme, organisme patronal. Cette année pourtant, les syndicats ont eu la désagréable surprise de se voir présenter un rapport inexploitable, contenant une multitude de graphiques et de données fausses, non mis à jour de l’année précédente, et dont les bases de calcul étaient particulièrement opaques.

Par ailleurs, les propositions de revalorisation salariale du Prisme ont été de réhausser de 1,5% les deux premiers niveaux des salaires minimum seulement, et de se revoir en juillet 2009 sur la question ?!?


Ajout du 16/01/2009 : L’INSEE vient de publier son indicateur d’inflation 2008 cette semaine, l’inflation moyenne annuelle 2008 est de 2,8% [1].


En fait, la proposition du Prisme est inconsistante et hypocrite, car elle vise à éviter simplement qu’aucun des salaires minimum de branche ne passe sous le seuil du SMIC lors d’une probable révision au cours du 1er semestre 2009.

L’ensemble des syndicats de salarié ont donc constaté qu’une négociation des salaires minimum de branche sur ces bases ne servait à rien, puisque la hausse du SMIC aura le même effet que si la branche ne négocie pas.


Rappel sur le SMIC mensuel 35h en décembre 2008 : 1 321,05 €.

Rappel sur les salaires minimum de la branche en vigueur depuis le 1er janvier 2008 :
- niveau I, coefficient : 115, 1 324 €, soit le SMIC + 3,95 € ;
- niveau II, coefficient : 125, 1 329 €, soit le SMIC + 7,95 € ;
- niveau III, coefficient : 160, 1 367 €, soit le SMIC + 45,95 € ;
- niveau IV, coefficient : 200, 1 532 €, soit le SMIC + 210,95 € ;
- niveau V [2], coefficient 300, 1 970 € ;
- niveau VI, coefficient 550, 2 994 € ;
- niveau VII, coefficient 800, 4 072 €.