1. Toutes les agences Adecco ont sur leur vitrine l’autocollant du Prisme, les agences Manpower sont encore avec celui du SETT.
- Quand l’entreprise compte-t-elle nous donner le nouvel autocollant ?

Réponse de la direction : Cette question ne relève pas la compétence des DP au sens de l’article L.422-1 du code du travail.


2. Interdiction de fumer dans les agences :

- L’entreprise prendra-t-elle des dispositions d’accompagnement pour les fumeurs qui le désire par rapport à l’interdiction de fumer dans les agences applicable au 1er Février 2007 ?

Des entreprises de travail temporaire l’ont déjà mis en place.

Réponse de la direction : Nous prenons bonne note de votre suggestion mais à ce jour, nous ne disposons d’aucune information en ce sens.


3. L’entreprise nous demande de proposer à nos collaborateurs intérimaires le paiement par virement, les agences sont bien sensibilisées sur le sujet.
En dehors du fait que c’est le moyen le plus sûr, à ce jour nous ne pouvons nous engagez sur le délai de paiement.
Si la paie n’est pas faite le lundi, en aucun cas le collaborateur n’a son virement sur son compte le vendredi.
Les délais pour donner l’ordre de virement sont bien trop longs pour pouvoir respecter notre engagement du paiement sur la semaine.
- Est-ce que l’entreprise exige un taux de 100% de paie par virement ?
- Sur quel délai ?
- L’entreprise peut elle réduire à 1 jour pour donner l’ordre de virement ?

Réponse de la direction : L’entreprise n’exige pas 100% de paie par virement (il y aura toujours des collaborateurs intérimaires n’ayant pas de compte en banque) mais souhaite remplacer autant que faire se peut le chèque bancaire par un virement (lorsque c’est possible). L’entreprise a réduit tout récemment à 1 jour au lieu de 2 le délai de blocage du virement afin d’accompagner la politique de promotion du virement. Pour information, ce délai sera ramené à 0 dans le cadre de la NPI.


4. La semaine 01 a été une semaine catastrophique pour le paiement des collaborateurs intérimaires. Nous avons sur cette semaine 3 incidents sur le traitement des paies.
- Pourquoi l’entreprise a-t-elle encore ce genre de problème ?
- Pourquoi l’entreprise a-t-elle communiqué que sur 1 seul incident ?
- Quelle action a-t-elle était mise en œuvre pour que cela ne se renouvelle pas ?

Réponse de la direction : A notre connaissance, dans le courant de la semaine 1 il n’est survenu qu’un seul incident (le mercredi 3 janvier) dans le traitement des paies. En tout état de cause, la Direction rappelle qu’aucun système informatique n’est infaillible et que l’entreprise dispose d’un réseau informatique adapté à ses besoins.


5.
- Suite à la restructuration de certains secteurs de la DO, y aura-t-il un remaniement des agences traitées par les CTA ?
- Les CTA auront-ils toujours autant d’agences à traiter ?

Réponse de la direction : A ce jour, aucun projet n’est arrêté.