La section CFTC Manpower a été créée en janvier 1998. Elle est rattachée à la Fédération CSFV (Commerce, Services et Force de Vente) et à la Confédération Française des Travailleurs Chrétiens (CFTC).

Les principes que nous défendons, mais aussi que nous tenons à partager, s’appellent :
- tolérance,
- dignité,
- respect,
- refus des inégalités,
- démocratie par la concertation,
- participation aux décisions et aux responsabilités.

POURQUOI UN SYNDICAT CHEZ MANPOWER ?

Le syndicat est un trait d’union entre les salariés. Il est là pour améliorer leurs conditions de travail, défendre leurs intérêts dans les négociations et organiser la solidarité.

L’entreprise a changé. L’heure est au partenariat, à la responsabilité partagée.

Cela commence par le juste salaire, la participation aux résultats. Mais c’est aussi la participation à la gestion et à l’organisation du travail.
C’est la subsidiarité, c’est à dire le maximum de responsabilité pour chacun dans son travail.
Car la réussite de l’entreprise est inséparable de l’épanouissement de ses salariés : c’est la base d’une nouvelle écologie du travail.

Grâce à la section syndicale CFTC, vous êtes représentés lors des négociations salariales et sur tous les accords de branche ou d’entreprise.

Vous êtes informés des progrès ou des échecs de ces négociations.

POURQUOI LA CFTC ?

- Alors que les idéologies de lutte des classes s’effondrent, la CFTC défend partout le syndicalisme à visage humain.

- Elle veut mettre l’économie au service de l’Homme alors que c’est actuellement souvent l’inverse.

- Elle répond au poing serré par la main ouverte : négociation et concertation d’abord.

- La CFTC, totalement indépendante, est garantie sans colorant politique. Elle ne demande pas d’appartenance religieuse à ses adhérents mais le second C de son nom indique son attachement aux principes de la morale sociale chrétienne. Sa mission est celle d’un vrai syndicat constructif : c’est la vie à défendre.

- Etre syndiqué à la CFTC, c’est vivre la solidarité entre cadres et non-cadres. c’est savoir qu’on sera défendu en cas de pépin et qu’on participe à la construction d’une société plus fraternelle.