Et toujours d’excellentes nouvelles pour les licenciés du plan social de Manpower France : l’intéressement du Président de Manpower France aux profits capitalistiques du groupe Manpower n’aura ce semestre mobilisé que la modique somme d’environs 1.200.000 € de plus-value, ce qui représente à peine quelques centaines d’euros par salarié. Voir les informations légales de la bourse américaine.

Ainsi, chaque chose à sa place : un plan de seconde zone pour les gueux laborieux soit-disant licenciés économiques - le travail est-il décidément sale ? -, et un profit de premier choix pour les actionnaires, qui savent se montrer reconnaissants envers une direction qui sait très finement trancher en masse dans les effectifs (20% des fonctionnels) à l’occasion d’un plan social et subtilement brader une marque 1.000 €, qui coûtera cette année plus de 30.000.000 € de redevance à Manpower France - le capital pèse-t-il si légèrement sur les structures économiques des entreprises ? -.

Voir aussi :
- Ce qui fait « Waouh ! » ;
- Notre article antérieur sur les stocks-options de décembre 2005 du Président de Manpower France ;
- Notre article postérieur sur les conditions de départ en juin 2006 du Président de Manpower France.